Magie vaudou/Noire

Vaudou : Les origines de la magie vaudou,la magie africaine

Le vaudou prend sa source dans différentes pratiques magiques qui mêlent sorcellerie et rituels en provenance d’Afrique de l’Ouest, et plus particulièrement du Dahomey (actuel Bénin). L’origine du mot « vaudou » est aujourd’hui encore incertaine. Il proviendrait du mot « Vodun » et signifierait « esprit » dans le dialecte parlé au Bénin, le fon. Développé en Haïti par les esclaves et les noirs libérés, on le retrouve également dans certaines communautés réparties dans le monde entier, globalement afro-américaines et majoritairement présentes sur le continent américain, dans le sud des États-Unis (en particulier en Louisiane) ainsi qu’aux Antilles, à Cuba, à Trinité et au Brésil.

Il représente une expression de la spiritualité des millions d’Africains victimes de la traite esclavagiste au XVI e siècle, déportés dans les colonies du Nouveau Monde pour servir de main d’œuvre. Ils furent notamment débarqués sur l’île de Saint-Domingue (futur Haïti) et ont par la suite implanté leurs racines à travers leurs descendants qui se sont installés ou ont émigré essentiellement en Amérique du Sud et dans la Caraïbe
Son objectif principal est de causer du tort à l’autrui. Les sorciers
l’utilisent pour semer des troubles et ramener les démons aux victimes.
Parmi ses objectifs on trouve : La mort, les maladies, les douleurs (à
l’aide des poupées vaudou) l’infertilité ou les blocages et destructions
de la vie.

Les rituels de magie rouge,magie noire,magie blanche , magie vaudou

Magie blanche, magie noire et magie rouge coexistent au sein d’une seule et même pratique et peuvent tour à tour être sollicités (désenvoûtement, charme de séduction, guérison de malade, obtention d’un examen…). Les rituels se déroulent à l’occasion de cérémonies secrètes dans un temple du culte vaudou, le Hounfor, un lieu d’apparence toujours très sommaire qui accueille l’autel vaudou et les objets du culte vaudou utilisés par les prêtres (Hougan) et les prêtresses vaudous (Mambos).

Des rites d’ « incorporation » permettent aux sorciers vaudous d’invoquer les esprits. Au terme de danses collectives frénétiques et de consommation de substances favorisant l’entrée en transe, les esprits prennent possession des sorciers vaudous qui pourront alors jeter ou rompre charmes et maléfices, distribuer richesses, réussite et bonheur, ou encore ressusciter des morts (zombies) et les réduire en esclavage. Ces séances peuvent aussi se tenir sous forme de consultations personnelles dans le badji, une chambre sacrée du Hounfor où les prêtres vaudous exécutent les traitements demandés. Parmi les rituels les plus courants, nous citerons :

– les sacrifices d’animaux,
– la magie (poupées vaudoues),
– la divination,
– les prières et les libations,
– les danses de possession,
– le fétichisme,
– les processions.

Sans que l’estimation puisse être vérifiée, le nombre d’adeptes pourraient s’élever à 50 millions de pratiquants. Les fidèles regrouperaient toutes les petites communautés vaudou qui se sont développées hors de Haïti, et plus particulièrement en Amérique Centrale et aux Etats-Unis, ainsi que dans le reste du monde.

En ce qui concerne les rituels vaudou en magie noire, sachez que ce sont
des rituels qui ne visent que le mal. Leur but est de détruire et causer
de tort à autrui. Ils ne marchent que sur les personnes ayant des
vibrations impures, vicieuses ou malsaines. Ils permettent de semer la
haine dans un couple et les séparer, d’envoûter et de faire de contre-
envoûtement (c’est le fait de retourner le mauvais sort contre le sorcier
ou la personne responsable). Il faut être expérimenté ou un prêtre vaudou
(marabout) pour effectuer ces rituels qui sont très puissants et qui ne
sont pas sans danger.

CONTACTS INFO
MEDIUM VOYANT SPIRITUEL AZA
☛ Tél. Whatsapp : (+229) 91556230
☛ Mail : mediumaza@gmail.com
☛ Messagerie : Contact
CONSULTATION :
✔︎ cabinet ✔︎ domicile ✔︎ à distance